Existe-t-il des pesticides bio ?

pesticides

Publié le : 22 septembre 20225 mins de lecture

Les pesticides sont utilisés depuis des siècles, mais ils ne contiennent pas nécessairement des agents chimiques. Ils comprennent divers produits à usage agricole et domestique. À tort, le terme est exclusivement associé à des éléments chimiques. Or, certains pesticides sont biologiques et ne contiennent pas d’éléments nocifs pour la santé. Il est possible de lutter contre les nuisibles avec des solutions naturelles.

Les pesticides biologiques, l’agriculture naturelle !

La lutte biologique intégrée par les insectes est une technique naturelle efficace pour protéger les plantes. Elle consiste à introduire certains insectes dans le jardin ou le potager. Sans aucun risque pour les cultures, ces insectes auxiliaires chassent les espèces qui pourraient ravager les plantations. De nombreux magasins vendent désormais des larves de coccinelles. Dès qu’elles deviennent adultes, elles mangent les pucerons responsables de l’infestation des plantes. Comme les insectes, les champignons antagonistes sont des pesticides organiques naturels. Ils détruisent les espèces de champignons qui peuvent infester le jardin ou le potager. Par exemple, le trichoderma est efficace pour se débarrasser des champignons qui font pourrir les légumes. Certaines plantes, notamment sous forme de purin, peuvent être utilisées comme pesticides naturels. Le purin de sureau peut servir à lutter contre les campagnols. Le purin d’ortie élimine les pucerons. Il est également possible de fabriquer de la purine végétale : faire macérer la plante dans un grand volume d’eau pendant 3 à 5 jours. La purée doit être diluée avant d’être administrée aux plantes. D’autres techniques artisanales se sont avérées efficaces pour protéger les plantes. Parmi ces méthodes, on retrouve les soucoupes à bière. Celles-ci peuvent être placées à côté des plantes pour noyer les limaces. Trouvez des idées de pesticides biologiques à partir de la  terre de diatomee sur Terre de diatomée.

Nous vous recommandons : Potager Bio : comment installer son potager sur sa terrasse ?

L’agriculture biologique interdit les produits chimiques !

Bénéfique pour l’environnement et la santé humaine, l’agriculture biologique utilise des produits entièrement naturels. Elle exclut les pesticides chimiques. Le secteur interdit les éléments chimiques de synthèse et les OGM malgré un seuil de tolérance de 0,9% pour les OGM. Cette limite est valable pour les aliments ou les ingrédients pris individuellement. L’agriculture biologique se tourne principalement vers des espèces rustiques. Plus résistantes aux maladies des plantes, elles s’adaptent aux conditions naturelles de chaque département. Pour lutter contre les attaques de ravageurs ou les maladies, les agriculteurs bio et les acteurs partenaires comme terre de diatomee utilisent des techniques naturelles comme le ramassage des feuilles mortes. Celles-ci sont en effet favorables à la prolifération des champignons. Si cette méthode ne suffit pas à éliminer les agents nuisibles des plantes, les agriculteurs ont recours aux pesticides bio. Autorisés par la réglementation en vigueur, ceux-ci sont classés en 7 catégories. Leur efficacité ne peut pas forcément être médiocre. Par ailleurs, il est nécessaire de distinguer les substances naturelles des produits sûrs. La différence de niveau de dangerosité des pesticides chimiques et des produits naturels biologiques doit être questionnée. Ces derniers ont l’avantage d’être rapidement dégradés (sauf pour le cuivre et le soufre), ce qui limite la présence de résidus dans l’environnement et indirectement dans les aliments.

À explorer aussi : Alimentation Bio : pourquoi privilégier les circuits courts ?

Les pesticides biologiques sont des produits naturels !

Classés parmi les pesticides naturels, les biopesticides sont des substances biologiques naturelles et des organismes vivants. Parmi eux, on peut citer la bactérie Bacillus thuringienis ou Bt. Cette bactérie est utilisée pour lutter contre les insectes qui envahissent les plantations. La toxine qu’elle produit paralyse les cellules du système digestif du ravageur. Notons toutefois que les pesticides naturels ne sont pas sans danger pour les consommateurs. Par exemple, la roténone, une molécule naturellement présente dans les plantes tropicales, peut déclencher la maladie de Parkinson chez les rats si elle est administrée à haute dose. Elle est désormais interdite en agriculture biologique. Les pesticides biologiques sont soumis à une autorisation et à des seuils de dosage. Leur utilisation sur les plantes comme pour la terre de diatomee doit respecter une dose efficace.

Plan du site